Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire

Le peuple de Cuba a offert une émouvante fête au théâtre Karl Marx, de La Havane, grâce à la compagnie enfantine “La colmenita” au leader de la Révolution Cubaine Fidel Castro qui, pour l'occasion, était accompagné par le Président Raúl Castro et le Président du Venezuela Nicolás Maduro.

Devant 5 000 spectateurs, se sont produits en tant qu'invités spéciaux l'interprète du groupe mythique Buenavista Social Club, Omara Portuondo, l'Historien de la Ville Eusebio Leal et le plus grand joueur de tres Pancho Amat.

La scène s'est transformée en une classe imaginaire dans laquelle la maîtresse consacre a leçon du jour à un double anniversaire : celui du Héros National José Martí et celle du leader de la Révolution, avec des moments très émouvants pendant lesquels les enfants chantent, dansent et recréent l'Histoire de Cuba.

Carlos Alberto Cremata, directeur de “La colmenita” a incorporé cet argument « surprise » ainsi que des extraits du documentaire « Mon frère Fidel » (1977) du réalisateur Santiago Álvarez dans lequel un vieux qui a connu Martí dialogue avec le Chef de la Révolution.

Pendant ce gala qui avait comme toile de fond des images d'anthologie et d'autres images inédites du leader cubain, les enfants de al troupe ont joué un extrait de l'oeuvre « Abdallah » écrite par l'Apôtre à 16 ans. Omara Portuondo, présentée comme la grand-mère d'une des fillettes de la classe, interpréta ensuite « L'époque » de Silvio Rodríguez.

Peu après, Eusebio Leal raconta des anecdotes sur Fidel et révéla le « mystère » d'un creux dans le bras en bois de la chaise favorite du Commandant, qui se trouvait dans le bureau qu'il occupait au Palais de la Révolution : il a été creusé par le pression de l'index du leader cubain pendant les heures qu'il a passées là à écouter d'autres camarades, à lire, à méditer.

« (Fidel est) un ami et un maître, aussi. Un bon ami et toujours un maître. Il va répondre à tout ce que nous lui demandons parce qu'il se prépare toujours bien. Il lit beaucoup. Il connaît la littérature, l'art, l'histoire et en même temps, il est très humain. Et il dit toujours la vérité, il déteste quand quelqu'un ne dit pas la vérité » a dit Leal.

Il a rappelé que le peuple sait que Fidel l'accompagne et que quand il y a un problème, il a l'habitude de dire : « C'est parce que Fidel ne le sait pas » parce qu'il accourt toujours immédiatement, a ajouté l'Historien de La Havane, visiblement ému.

Le gala, qui avait commencé à 18H s'est achevé avec la chanson « Que Cuba est belle » d' Eduardo Saborit. Y avaient été invités des moncadistes et des membres de l'expédition du Granma, des Héros de la République de Cuba, des Héros du Travail, des dirigeants du Parti, de l'Etat, du Gouvernement et les organisations politiques de masse, des membres des familles des victimes du terrorisme, des travailleurs des différents secteurs de la société, des membres de l’Association des Combattants de la Révolution Cubaine, des Forces Armées Révolutionnaires et du Ministère de l'Intérieur, des étudiants et des représentants du corps diplomatique.

Ce spectacle a été transmis en direct par la Télévision Cubaine, Telesur et sur la radio nationale.

Cubadebate

trad. : Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire
Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire
Elian Gonzalez
Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire
Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire
Omara Portuondo, Buenavist Social Club
Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire
Cuba fête Fidel a son 90ième anniversaire