Vendredi 7 mai, le ministère cubain des Affaires étrangères a vivement réagi à la décision du gouvernement colombien de déclarer « persona non grata » le premier secrétaire de l'ambassade de Cuba à Bogota, Omar Rafael Garcia Lazo, l’accusant de mener des « activités incompatibles » avec sa position diplomatique.

« Nos están matando » (ils nous tuent), « están disparando a la gente » (ils tirent sur les gens)... Les témoignages et les images de Colombie font froid dans le dos. Que se passe-t-il exactement dans ce pays durement touché par la pandémie et par les politiques néolibérales du gouvernement d’extrême droite ?

Une victoire indiscutable. Lors du second tour de l’élection préidentielle équatorienne, le 11 avril, l’ex-banquier et candidat néolibéral Guillermo Lasso l’a emporté (Creo-Parti social-chrétien, 52,36 % des suffrages) devant le progressiste Andrés Arauz (Union pour l’espérance, 47,64 %). LISEZ  CETTE ANALYSE EXTENSIVE au site de Mémoires des Luttes

L'Équateur s'est réveillé avec pour nouveau président Guillermo Lasso. Aucun des scénarios de crise ne s'est réalisé. Les résultats n'ont pas non plus été contestés. Le candidat de droite a remporté le scrutin à 52,48 %, soit 4 599 003 voix, devançant Andres Arauz de 435 366 voix (47,60 %).

Entretien avec Fabiola Campillay, victime de violences policières et Alejandra Arriaza, avocate spécialisée en Droits Humains et professeure d’éthique en Droits Humains à l’université de Santiago Usach.

Guillermo Lasso a remporté l’élection présidentielle contre Andres Arauz (photo). Il a obtenu 52,51% des voix contre 47,49% avec 93,29% des bulletins valides sur un total de 97,60% examinés. 

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez, a offert vendredi au Premier ministre de Saint -Vincent et les Grenadines, Ralph Gonsalves, la collaboration de son pays, face à l'éruption du volcan La Soufrière. Vingt-deux collaborateurs de la brigade médicale cubaine ont été évacués vers la capitale.

L'arrestation récente de Jeanine Áñez, la « présidente par intérim » autoproclamée du régime bolivien issu du coup d'État, donne de la légitimité à la lutte du peuple bolivien. L'administration Biden, en revanche, a réagi par une mise en garde contre le « comportement anti-démocratique » du nouveau gouvernement bolivien. Une analyse puissante de Vijay Prashad.

Toutes les condamnations prononcées contre l'ex-président brésilien Lula Da Silva ont été annulées par un juge de la Cour suprême brésilienne. En conséquence, l'ancien président de gauche est rétabli dans ses droits civiques et politiques.

L'Union européenne a approuvé lundi 22 février de nouvelles sanctions contre le Venezuela, ajoutant 19 personnes à sa liste, suite aux élections du 6 décembre. Fin février l’UE a décidé d' expulser Claudia Salerno, ambassadrice du Venezuela auprès de l'Union européenne.

Pages