Samedi dernier, les Vénézuéliens se sont rendus aux urnes à l'occasion des élections régionales et municipales.

Dimanche dernier, près de 4,5 millions de Nicaraguayens - soit 65 % des électeurs - se sont rendus aux urnes pour élire un nouveau président, un nouveau vice-président, 92 députés et 20 délégués au Parlement centraméricain pour la période 2022-2027.

En novembre, cinq scrutins se tiendront dans notre région d'Amérique latine, plus précisément deux en Amérique centrale et trois en Amérique du Sud. Chacun d'entre eux est extrêmement important, non seulement pour les forces populaires et progressistes des pays concernés, mais aussi pour l'ensemble de l' Amérique.

Le ministère bolivien de l'Intérieur a révélé que des mercenaires colombiens, qui ont participé à l'assassinat du président Jovenel Moise en Haïti, sont entrés en Bolivie quelques jours avant les élections de 2020. Fernando Lopez, ministre de la Défense sous Jeanine Añez, entretenait des contacts avec des groupes de mercenaires, avec lesquels il a planifié un second coup d'État et l'assassinat du président Luis Arce.

La Bolivie envoie aujourd'hui, vendredi 30 juillet, un avion contenant 2,5 tonnes de seringues jetables, 16,5 tonnes de nourriture et une tonne de matériel de protection médicale à Cuba.

Le rôle du blocus et de la manipulation des médias, des fausses images et du pilotage des manifestations du 11 juillet à Cuba par les États-Unis a déjà été largement évoqué sur notre site. Il n'en reste pas moins que ce samedi-là, en effet, quelques milliers de Cubains - plusieurs centaines dans différentes villes - sont descendus dans la rue pour exprimer leur colère. Beaucoup d'entre eux sont inquiets à juste titre, explique également le président Diaz-Canel. Comment le gouvernement cubain gère-t-il cette situation, et qu'en est-il en Colombie, par exemple, où les manifestations contre le gouvernement durent depuis des semaines ?

Le 19 juillet 2021, la justice électorale a proclamé Pedro Castillo comme président élu du Pérou, lequel a immédiatement remercié le peuple pour son triomphe historique et a appelé à l’unité pour construire un pays juste et inclusif.

Au Nicaragua, il y aurait beaucoup à redire sur la présidence de Daniel Ortega, autrefois une figure de proue progressiste, acclamé internationalement. Cependant, si les États-Unis soutiennent l'opposition de droite, ce n’est nullement dans le but d’améliorer la démocratie et le respect des droits humains. Bien au contraire, ce soutien a pour seul objectif le retour au pouvoir d’un régime « à la Somoza », du nom du dictateur qui avait été soutenu par les États-Unis jusqu'en 1979. Un tel régime serait en effet très lucratif pour une petite élite.

Au terme d’une palpitante course à la présidentielle, au coude à coude, Pedro Castillo remporte finalement la victoire.

Le continent américain, tout comme l’Europe, est durement frappé par la crise du coronavirus. Le nombre de morts du covid par habitant y est 6 fois plus élevé que dans le reste du monde. Néanmoins trois pays s’en sont très bien sortis : le Nicaragua, Cuba et le Venezuela, qui se démarquent clairement du reste.

Pages