Au mois de janvier, la présidente de Cubanismo.be, Isabelle Vanbrabant, a rendu visite à sa famille au Chili. Le vendredi prochain, elle parlera des protestations populaires qui s'y déroulent (vous êtes également les bienvenus). Depuis le 18 octobre 2019, le Chili est bouleversé. Des millions de personnes sont entrées en résistance contre le gouvernement de droite de l'actuel président Piñera.

Analyse d'Andrea Cotrena qui parlera de la situation en Bolivie vendredi de cette semaine lors de la Réception de Nouvel An de Cubanismo.be (Vous êtes également les bienvenus). Le 10 novembre 2019, Evo Morales a été forcé de présenter sa démission, dénonçant un “coup d’Etat civico-militaire” porté par l’opposition et avec l’aide de groupe violents.

Le 10 janvier Nicolas Maduro célèbre le premier anniversaire de son deuxième mandat. Quels ont été les points forts et les faiblesses de cette tumultueuse année 2019 ? Julio Escalona, une légende vivante au Venezuela, analyse les prestations du président et souligne son grand mérite : «Il a gagné la guerre, sans la faire».

Chaque jour de l’an est aussi un anniversaire de la révolution cubaine. Atilio Boron, prof de sciences politiques et autorité notoire en Amérique Latine, nous rappelle, à nous de cubanismo.be, pourquoi nous devons - mieux encore - poursuivre notre action : renforcer la solidarité avec Cuba. Analyse à étudier absolument à l’aurore de l’an 2020.

Général de Brigade et Héros de la République de Cuba, Harry Villegas Tamayo, mieux connu sous le nom de "Pombo" dans la guérilla guévarienne, est décédé le dimanche 29 décembre à La Havane, à l’âge de 81 ans. Pombo a combattu aux côtés de Che Guevara lors de la révolution cubaine et l’a accompagné en Bolivie. Il a été l’un des trois Cubains à rentrer vivant de cette guérilla. Lors de Che Presente 2002, il a été un invité particulier, un homme sage, attachant, plein d’humour et débordant de vitalité.

Communiqué - Appel pour la paix et la démocratie en Bolivie – 30 décembre 2019

Les signataires de la déclaration ci-dessous dénoncent le coup du 10 novembre 2019 en Bolivie contre le président Evo Morales Ayma (ainsi que son vice-président Álvaro García Linera) et lancent un appel pour une commission d’observateurs lors des nouvelles élections en 2020.

Les membres de l'Alba-TCP (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique - Traité commercial des peuples) ont conclu leur 17ème rencontre samedi 14 dec. l'Organisation a été fondée il y a 15 ans par Fidel Castro et Hugo Chávez. Le président vénézuélien Nicolás Maduro,  comme les chefs de gouvernement de Cuba, du Nicaragua, de la Dominique et de Saint-Vincent-et-les Grenadines était présent.

Après 7 semaines de protestation massive dans la population chilienne, la fin ne semble pas encore en vue. Le président, Sebastian Piñera, est allé à la rencontre de certaines revendications, mais sans s’attaquer aux racines de l’indignation : 30 ans d’ultra-néolibéralisme, cela suffit. Il plaide même pour militariser davantage le pays via un très hypocritement dénommé ‘Accord pour la Paix et contre la Délinquance’.

Une certaine confusion règne dans nos médias au sujet de ce qui s'est passé en Bolivie le dimanche 10 novembre. Après une quatrième victoire électorale du président Evo Morales, des protestations violentes et bien organisées contre sa réélection ont eu lieu.

Des sources gouvernementales ont confirmé à Granma que la première partie des plus de 700 professionnels de la santé cubains qui ont dispensé des soins médicaux dans l’État plurinational de Bolivie sont en route vers leur pays à bord d’un avion Cubana parti de la ville de Santa Cruz.

Pages