Vu la menace du nouveau coronavirus, il est encourageant d'apprendre que des essais sont effectués à Cuba sur un médicament destiné à renforcer le système immunitaire inné.

Les patients cubains du Covid-19 n’auront pas droit aux respirateurs suisses, sur ordre des Etats-unis, à l’instar d’autres équipements médicaux. Mais le blocus exercé depuis la Suisse est aussi financier. Huit organisations suisses dénoncent «un blocus qui met en danger la vie de nombreux Cubains». Al la fin de cet article aussi une mise a jour intéressante de la situation interne de Cuba

Encore un exemple du caractère meurtrier du blocus étasunien contre Cuba :

Le week-end dernier, un groupe de 39 médecins et infirmiers cubains est arrivé dans la minuscule principauté d'Andorre, également gravement touchée par l'épidémie de coronavirus. Andorre est un des derniers pays qui s’ajoute aux dizaines autres où du personnel médical cubain a déjà débarqué pour aider à combattre coronavirus.

Cuba a envoyé des brigades médicales en Italie et Andorre, mais également dans dix autres pays de par le monde, ce qui lui vaut un grand respect au niveau international.

Dimanche, un don de matériel médical provenant de la Chine est arrivé à Cuba afin d'aider ce pays à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Cuba continue à travailler sans relâche pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Ce constat a été confirmé lors de la réunion conduite par le président de la République, Miguel Diaz-Canel Bermudez, et le Premier ministre, Manuel Marrero Cruz, où il a été procédé à une analyse exhaustive de la situation du nouveau coronavirus dans le pays.

Un petit pays pas riche du tout envoie une équipe médicale au secours d’un des pays capitalistes les plus développés, ça vous étonne pas ? 52 spécialistes cubains du Corona sont sur le terrain en Lombardie. Pendant ce temps, l’U.E. fait la sourde oreille, Trump aggrave son blocus criminel et menace même d’envahir le Venezuela sous des prétextes débiles Un interview d'une heure de Michel Colon avec une femme étonante: l'ambasadrice de Cuba a Bruxelles: Norma Goicochea

En Europe, les réactions aux nouvelles en provenance de Wuhan ont été aussi tardives qu’incohérentes. À l’inverse, Cuba a mis sur pied un plan de prévention complet avant même que les premières infections ne soient détectées. Pour le moment, la maladie est sous contrôle sur l’île, qui a même la capacité d'aider les victimes du coronavirus dans d'autres pays, notamment l'Italie. Comment font-ils ?

Entretien avec Norma Goicochea, ambassadrice de Cuba en Belgique et auprès du GD de Luxembourg et de l'Union européenne.

Pages