25 ans de Che Presente @ Manifiesta: les 21 et 22 septembre 2019

Depuis des années, Cubanismo.be a sa place au festival ManiFiesta. Au programme :  conférences, rencontres, salsa et mojito, un bon mélange d'information et de plaisir.

Cette année, nous fêtons les 25 ans de Che Presente ! Nous sommes occupés à élaborer le programme. Mais nous savons une chose : nous aimerions vous voir de nouveau ! Commandez vos tickets ici. Ou envoyez un courriel à isabelle.vanbrabant@cubanismo.be et nous vous les enverrons gratuitement par la poste.

Un ticket d’un jour coûte 13 euros, un ticket pour le week-end coûte 25 euros. Découvrez tout le programme du festival ici.

Cette année, Dilma Rousseff est notre invitée phare.

Avec Dilma Rousseff, c'est l'opposé de l'actuel président brésilien, d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui sera à ManiFiesta. Dilma Rousseff a été la première présidente du Brésil (2011-2016). Avec son prédécesseur et collègue de parti Lula, elle a construit, pendant 13 ans, un programme social pour le pays. 36 millions de Brésiliens sont ainsi sortis de la pauvreté. En 2016, elle a été révoquée par le biais d'un coup d'état parlementaire. Récemment, The Intercept, un journal digital indépendant, a révélé que Lula a été arrêté sans raison, tout simplement parce qu'il risquait, en tant que candidat populaire à la présidence, de redevenir président. Son emprisonnement a ouvert la voie pour l'élection de Jair Bolsonaro, le 'Trump tropical'.

Bolsonaro est un président ultra-conservateur et ultra-néolibéral. Dès les premiers mois de sa présidence, il a diminué les salaires minimaux et supprimé le ministère du Travail. Il a aussi compliqué le paiement des cotisations syndicales. Bolsonaro criminalise les mouvements sociaux, qu'il a, pendant sa campagne, qualifiés de 'terroristes'. Il veut aussi réformer tout l'enseignement, et il a appelé les élèves à filmer et dénoncer les professeurs qui propagent des idées 'de gauche'. Les protestations ne se sont pas fait attendre. Le vendredi 14 juin a eu lieu une grève générale réussie.

Bolsonaro est avant tout soutenu par les églises évangéliques, les lobbies des armes et les grands propriétaires fonciers. La déforestation au profit de terrains agricoles supplémentaires pour le soja et l'élevage ainsi que l'expropriation des terres de nombreuses tribus indigènes de la forêt amazonienne est un fait accompli.

Pour l'heure, le parti de Dilma Rousseff, le PT (Parti des Travailleurs) mène la lutte sur le terrain contre la fascisation sous Bolsonaro. Il s'engage aussi pour la libération de Lula en mettant sur pied une campagne internationale #LulaLivre.

Le Brésil vit des moments intenses, et nous sommes très honorés d'avoir Dilma parmi nous pour en parler.

Donc, assurez-vous d'être présent au plus grand festival de la solidarité (internationale).