Cuba entame la vaccination de son secteur de la santé

Ce 22 mars, Cuba entame la vaccination de l'ensemble de son secteur de la santé : médecins, personnel infirmier, personnel technique et auxiliaire, avec le vaccin Soberana 2 dans le cadre des tests de phase III dans toutes les institutions médicales de La Havane.

150 000 personnes participeront à cette phase de test. La nouvelle a été confirmée par le Centre pour le contrôle des médicaments et des dispositifs médicaux (CCMMD). Le personnel scientifique et auxiliaire de plusieurs institutions scientifiques sera également vacciné. Cuba devient ainsi le premier pays d'Amérique latine à utiliser un vaccin qu’il a lui-même fabriqué.

Cuba dispose de cinq candidats vaccins contre la Covid-19. Ce progrès - pour un petit pays qui subit un blocus économique, commercial et financier de la part des États-Unis depuis plus d'un demi-siècle - représente une avancée majeure. On parle de ce candidat vaccin partout dans le monde. Le Soberana 2, fabriqué par le Finlay Vaccine Institute (IFV), et le vaccin Abdala, du Centro de ingeniería Genética y Biotecnología (CIGB), sont les deux candidats qui en sont déjà aux tests cliniques de phase III.

Entre-temps, le Soberana 1, également issu de l'IFV, a également progressé et, selon les experts, constitue un stimulant immunitaire potentiellement idéal pour les patients en convalescence. Le Mambisa, le seul candidat administré par voie nasale, s'est également révélé sûr et a provoqué peu d'effets indésirables chez les personnes auxquelles il a été administré pendant la phase I de l'essai clinique.

L'Organisation des Nations unies pour le développement industriel a récemment souligné que les candidats vaccins cubains pourraient constituer une bouée de sauvetage pour les pays en développement.

PrensaLatina