Dix résultats scientifiques cubains reconnus dans le monde entier

Le fait que Cuba développe quatre vaccins prometteurs contre la Covid-19 surprend dans de nombreux pays hautement développés. C'est en effet un miracle qu'un pays en développement soumis à un blocus économique implacable depuis près de 60 ans s’avère capable de produire autant de résultats médicaux et biotechnologiques de haute qualité.La gratuité de l'enseignement (supérieur) et des soins de santé ainsi que les efforts collectifs pour le bien-être de tous ont donné naissance à une industrie bio-pharmaceutique de très haut niveau à Cuba.

Pourtant, ici, il n'est pas question ici de « libre entreprise » considérée généralement comme indispensable et qui a, notamment, conduit à l’actuelle pénurie mondiale de vaccins.

Dix produits de la science cubaine ont déjà obtenu la médaille d'or de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Il s'agit d'une reconnaissance créée par cette organisation de l’ONU en 1979 afin d’encourager l'activité inventive et créative dans le monde, principalement dans les nations non industrialisées.

- Le premier produit cubain qui a reçu la médaille d'or de l'OMPI a été le vaccin antiméningococcique de type B, en 1989. Il a été mis au point par un groupe de chercheurs du Finlay Institute for Vaccines, sous la direction du Dr Concepción Campa Huergo.

- En 1996, il y a ensuite eu le Policosanol (plus connu sous le nom de PPG), un médicament réduisant le cholestérol fabriqué à partir de cire de canne à sucre par des spécialistes du Centre national de la recherche scientifique (CNIC),

- l'antibiotique vétérinaire Biocide, du Centre des produits chimiques bioactifs de l'Université centrale « Marta Abreu » de Las Villas. (2000)

- En 2002, le prix a été décerné à l'anticorps monoclonal humanisé Cimaher, du Centre d'immunologie moléculaire (CIM), qui ralentit la croissance des tumeurs.

- ainsi qu’au produit Stabilak, qui prolonge la durée de conservation du lait cru sans réfrigération, du Centre national de médecine agricole (Censa).

D'autres inventions ont reçu la médaille d'or de l'OMPI :

- le vaccin contre l'Haemophilus Influenzae de type B, une bactérie qui provoque une méningite grave et parfois mortelle chez les nourrissons et les jeunes enfants. Il est le résultat de la collaboration entre l’ancien Centre pour les antigènes synthétiques de l'Université de La Havane, en collaboration avec l'Université d'Ottawa, Canada (2006),

- le matériel de diagnostic microbiologique rapide Diramic, du CNIC, (2007).

- Surfacen (surfactants pulmonaires) créé au Censa, pour le traitement du syndrome de détresse respiratoire qui provoque de graves lésions pulmonaires pouvant aller jusqu'à la mort chez les nouveau-nés (prématurés) (2007).

- Heberprot P, réalisation du Centre d'ingénierie génétique et de biotechnologie, récompensé en 2011, qui peut guérir les plaies diabétiques et éviter l'amputation de (parties de) membres.

- Les anticorps monoclonaux anticd6 (Itolizumab), du CIM pour le traitement et le diagnostic du psoriasis, en 2015.

Granma