EVO MORALES CRITIQUE LA DOUBLE MORALE DES ETATS-UNIS CONCERNANT LE HONDURAS ET LE NICARAGUA

Le président de la Bolivie, Evo Morales, a critiqué la double morale des Etats-Unis qui se tait devant la fraude électorale au Honduras mais sanctionne le responsable du Conseil Suprême Electoral du Nicaragua, Roberto Rivas.Le Honduras traverse une grave crise politique après les élections présidentielles de novembre où le Tribunal Electoral Suprême a déclaré vainqueur le président Juan Orlando Hernández malgré les dénonciations insistantes d'irrégularités pendant ces élections. « L'Empire ne dit rien sur la fraude au Honduras, » a déclaré aujourd'hui le chef de l'Etat bolivien sur son compte Twitter @evoespueblo.

Evo Morales a dénoncé le fait que cette fraude a été commise par les employés de l'Empire : le secrétaire général de l'OEA, Luis Almagro et l'ex-président bolivien Jorge Quiroga.  Pendant que les Etats-Unis se taisent sur ces faits de corruption, ils sanctionnent le responsable du Conseil Suprême Electoral du Nicaragua, Roberto Rivas, a averti Evo. 

Il y a quelques jours, le Département du Trésor nord-américain a imposé des sanctions à Rivas qui incluent l'annulation de ses visas et le gel de ses biens pour des faits de corruption présumés.  « Avec leur double morale bien connue, les Etats-Unis sanctionnent le président du Tribunal Electoral du Nicaragua, Roberto Rivas, à cause de la large victoire démocratique de notre frère Daniel Ortega aux élections nationales et municipales, » a dénoncé le chef de l'Etat bolivien.

Cubadebate

trad. :Françoise Lopez pour Bolivar Infos