La vaccination devrait s’étendre à toute la province de La Havane d'ici a mi-juin.

Bien que la pandémie du coronavirus ait jusqu'à présent tué 25 fois moins de personnes à Cuba que dans notre pays (au 6 juin : 1 025 décès contre 25 033 pour une population au nombre presque identique), la situation - principalement dans la capitale - est préoccupante depuis quelques mois.

Le nombre d'infections augmente légèrement dans le pays, mais plus fortement à La Havane. Le taux de positivité est aujourd'hui de 5,64 % et, la semaine dernière, il y a eu environ 10 décès par jour. La vaccination doit donc être accélérée.

Il a donc été décidé d'étendre la vaccination avec les trois doses du candidat vaccin Abdala à toutes les communes de la province de La Havane, à partir de la deuxième quinzaine de juin. Le ministre de la Santé publique, José Ángel Portal Miranda, a expliqué que l'objectif est que, d’ici la fin du mois de juin, la totalité de la population de La Havane en âge de vaccination ait reçu au moins une dose d'Abdala, et plus de 50 % deux doses. D'ici la fin du mois de juillet, la totalité de la population de la capitale devrait avoir reçu les trois doses, a précisé le chef du ministère de la Santé publique (MINSAP).

Il a toutefois souligné que cette mesure ne pouvait signifier un relâchement des mesures sanitaires. « Une personne vaccinée peut être porteuse du virus Covid-19 et transmettre celui-ci, a mis en garde le Premier ministre Manuel Marrero Cruz.

Il ne faut pas oublier que toute la population de 0 à 18 ans et des milliers d'autres personnes qui ne répondent pas aux conditions requises pour la vaccination en raison de différentes pathologies ne peuvent actuellement pas être vaccinées. Par conséquent, ces personnes resteront temporairement vulnérables. (...) Les circonstances actuelles exigent de passer à une autre phase d'action, de plus grande intensité et efficience, et à cet effet, nous devons revoir les méthodes de travail et renforcer le fonctionnement du groupe temporaire provincial. »

Une commission gouvernementale a visité dix communes actuellement les plus touchées par la pandémie, elle a travaillé avec plus de 200 entités et a contacté plus de 3 000 personnes, en plus des échanges avec les présidents des conseils populaires et les représentants des districts.

Le déploiement de la vaccination est une réussite. Elle a débuté en mai dans plusieurs communes de La Havane et a permis à 700 000 habitants de la capitale de recevoir au moins une dose d'Abdala à la fin du mois dernier.

Dans la capitale, 1 021 104 doses des deux candidats vaccins cubains ont été administrées : 606 728 personnes ont reçu la première dose, 346 362 personnes ont reçu la deuxième dose, et 68 014 personnes ont déjà reçu la troisième dose.

MINSAP rapporte que l’Abdala et le Soberana 02 continuent d'obtenir d'excellents résultats en termes de qualité.

Compte tenu de l'incidence élevée de Covid-19 qui persiste dans la région, il a été estimé que le candidat vaccin Abdala, qui a un cycle d'application court (0-14-28 jours), était le plus approprié. En outre, sa production est à un stade très avancé, de sorte qu'une intervention à cette échelle est possible.

Le plan pour les communes de La Havane où la vaccination n'a pas encore commencé comprend une première phase, au cours de laquelle le vaccin sera administré dans la Vieille Havane ; dans une deuxième phase, ce sera au tour de Centro Habana, Marianao, Cerro et Diez de Octubre ; et dans une troisième phase, à Plaza, La Lisa et Playa, pour une population totale de 854 860 personnes.

Telesur