Les groupes de droite du Parlement européen prennent Cuba à partie, la gauche réplique

Du 7 juin au 10 juin 2021, se tient la séance plénière du Parlement européen à Strasbourg. Les groupes de droite du parti chrétien-démocrate EPP (qui rassemble notamment le CD&V et le cdH), les libéraux de Renew Europe (dont le MR et l’Open VLD) et les nationalistes de l’ECR (dont la N-VA) mettent sur la table une résolution concernant les droits humains et la situation politique à Cuba.

En résumé, la résolution appelle Cuba à donner libre cours à l'opposition et demande à l’Union européenne (UE) d'inclure cette opposition dans le dialogue avec Cuba. Les délégués de The Left (la Gauche), groupe dont le PTB fait également partie, et du Parti de la Gauche Européenne répliquent.

La résolution critique la constitution et les lois cubaines et présente plusieurs dissidents comme des militants des droits humains injustement persécutés. Dans le prolongement de la campagne menée par les États-Unis, le gouvernement cubain est accusé d'esclavage, pour la manière dont les Cubains sont employés dans le cadre de missions à l’étranger. Enfin, la résolution déplore le fait que Cuba ne fasse pas plus d'efforts pour changer son « régime » ...

Les plus grandes violations des droits humains à Cuba - le blocus imposé par les États-Unis et la base de Guantánamo - ne sont généralement pas mentionnées dans ce genre de textes, mais cette résolution fait figure d’exception, bien que dans le mauvais sens du terme. La résolution condamne en effet l'ambassadeur de l'UE à Cuba, qui a eu le culot d'écrire au président étasunien pour demander la levée du blocus. Et aussi parce que l'ambassadeur a déclaré publiquement que Cuba n'était pas une dictature.

Cubanismo.be a envoyé un courrier électronique aux membres belges du Parlement européen pour leur demander de rejeter cette résolution. Vous aussi, vous pouvez envoyer ce mail et faire pression.

Vous pouvez voir l'intervention de l'eurodéputé Manu Pineda de l'Izquierda Unida en Espagne et membre de The Left, en cliquant ici le communiqué de presse du Parlement cubain ici.