Nouvelles manifestations a Honduras

L'alliance d'opposition contre la dictature a appellé mercredi matin à reprendre les manifestations pour protester contre la proclamation de Juan Orlando Hernández président réélu du pays.Dans un communiqué publié sur le compte officiel Twitter de l'ex-président hondurien José Manuel Zelaya, on a annoncé que le 6 janvier, à San Pedro Sula « nous reprendrons les mobilisations et nous invitons toute la société hondurienne à intégrer ces protestations et à la désobéissance civile. » A cette marche sera présent l'ex-candidat aux élections présidentielles de l'alliance Salvador Nasralla qui a perdu avec un écart minime (41,42% contre 42,95% pour Hérnandez ) et a dénoncé une fraude à cause des irrégularités du processus.

« La semaine du 20 au 27 janvier, la mobilisation sera totale, » assurent-ils et ils ordonnent aux députés élus de l'Alliance d'Opposition de ne pas participer à la prestation de serment du président « frauduleux » Hérnandez. Le 17 décembre dernier, le président du Tribunal Electoral Suprême (TSE), David Matamoros, a proclamé Hérnandez vainqueur des élection, ce qui a provoqué une vague de protestations et une répression qui a fait 34 morts.

Après la proclamation du TSE, quelques rares Gouvernements parmi lesquels l'Argentine, les Etats-Unis et le Brésil ont reconnu les résultats et ont félicité Hérnandez pour sa victoire. L'alliance a également rejeté la demande de dialogue faite par Hérnandez à moins qu'il n'y ait « un médiateur hondurien ou étranger accepté par les 2 parties. »

Resumenlatinoamericano

trad. :Françoise Lopez pour Bolivar Infos