Les médecins cubains étaient et sont toujours actifs dans 38 pays pour lutter contre la crise du COVID19. Là où certains États exportent des armes et la guerre, les Cubains exportent les soins et la solidarité. C'est une véritable contribution à la paix dans le monde. Notre demande au Comité du Prix Nobel est la suivante : attribuez le prix Nobel de la paix aux médecins cubains. Que ce prix récompense une fois de plus leur engagement en faveur de la paix.

Signez notre pétition ICI !                continuer vers notre page de campagne

Qu’ont en commun ces trois hommes ? Aucun des trois ne dirige son pays en ce moment.

À l'exception de La Havane - l'épicentre de l'épidémie de COVID-19 sur l'île - et de quelques autres villes, la rentrée scolaire a eu lieu à Cuba mardi dernier, au milieu d'une deuxième vague d'infections au coronavirus, et après plus de six mois de fermeture.

Cuba est confrontée à une résurgence du coronavirus dans ses provinces occidentales, et surtout à La Havane, où la semaine dernière, 114 infections/100.000 habitants ont été détectées (à titre de comparaison : >300 à Anvers à la mi-août). Le gouvernement a réagi immédiatement en prenant des mesures strictes, notamment un couvre-feu de 19h à 5h du matin à La Havane depuis hier. Toutefois, le faible nombre de décès est frappant

Le Groupe d’entreprises BioCubaFarma et la société britannique SG Innovations Limited ont annoncé la création d'une nouvelle entreprise, BioFarma Innovations, dont l'objectif est d'accélérer le développement et l'accessibilité en Europe et dans le Commonwealth britannique de médicaments innovants et de pointe dans le monde entier, selon une déclaration commune des deux entreprises, à laquelle Granma a eu accès.

Le haut représentant de l'Union européenne (UE) pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell (voir photo), a reconnu les conséquences du blocus américain sur le peuple cubain.

Les États-Unis ont une nouvelle fois attaqué l’économie de Cuba en ratifiant des sanctions contre la Havin Bank, seule entité établie exclusivement avec du capital cubain et basée à Londres.

Que se passe-t-il en Bolivie ?

Après le coup d'État contre Evo Morales le 10 novembre 2019, la sénatrice d'extrême droite Jeanine Áñez, faisant fi de la Constitution, a pris le pouvoir. Elle avait officiellement jusqu'en février 2020 pour convoquer de nouvelles élections. À l'époque, nous avions déjà exprimé nos craintes d’une érosion des droits civils fondamentaux en Bolivie et souligné que rien ne garantissait que les nouvelles élections présidentielles, pourtant cruciales, seraient démocratiques et libres. Nos craintes étaient hélas fondées.

Le 13 août dernier, des millions de personnes ont commémoré le 94ème anniversaire de Fidel Castro Ruz, le leader de la révolution cubaine qui est décédé le 25 novembre 2016.

Mardi dernier, dans la soirée, le ministère cubain de la Santé a signalé 35 nouveaux cas de Covid-19 (18 hommes et 17 femmes, tous Cubains), ce qui porte le nombre total de cas depuis mars à 3 128. Pour le huitième jour consécutif, aucun décès n’a été déploré (le compteur est maintenant à 88). À l’échelle mondiale, 20 millions de personnes ont été infectées, dont un peu plus de la moitié sur le continent américain. Et ce nouveau vaccin russe, sera-t-il bientôt produit à Cuba ?

Elon Musk, le PDG de Tesla, a déclaré sur Twitter qu'un second plan de relance gouvernemental ne serait « pas dans le meilleur intérêt des gens ». Peu de temps après, quelqu'un lui a répondu : « Vous savez ce qui n'était pas dans le meilleur intérêt des gens ?

Pages