Une certaine confusion règne dans nos médias au sujet de ce qui s'est passé en Bolivie le dimanche 10 novembre. Après une quatrième victoire électorale du président Evo Morales, des protestations violentes et bien organisées contre sa réélection ont eu lieu.

Par 187 voix contre trois, avec deux abstentions, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté jeudi soir à New York la résolution déposée par La Havane....

Samedi dernier, l’organisation britannique Cuban Solidarity Campaign (CSC) organisait une rencontre à Londres, rassemblant pas moins de 14 syndicalistes cubains et 160 représentants de différents syndicats britanniques. Retour sur cet événement avec Angelita Amancio et Erwin Carpentier, qui y ont participé au nom de Cubanismo.be.

Le 20 octobre le président Evo Morales est sorti vainqueur des urnes lors du premier tour des élections présidentielles, mais l’opposition est déterminée à rejeter ces résultats.

l’Équateur a connu au mois d’octobre une explosion sociale déclenchée par l’augmentation subite du prix des carburants. Beaucoup d'Ecuatoriens s’estiment trahie par le virage néolibéral du président Moreno, qui avait promis de poursuivre la «révolution citoyenne» de son prédécesseur Rafael Correa. Il présente son analyse de la crise actuel.

Sous ce titre, le journal Le Dauphiné Libéré du 29 Octobre consacre un dossier à ce sujet avec un titre en première page et la totalité de la quatrième de couverture.

Evo Morales et son MAS (mouvement vers le socialisme) ont remporté pour la quatrième fois consécutive les élections présidentielles en Bolivie. Le dimanche 20 octobre, Evo a obtenu 47,06% au premier tour contre 36,52% pour son opposant Carlos Mesa. Evo Morales a donc obtenu 10% de plus que son plus proche adversaire. Il évite ainsi un deuxième tour.

Vendredi soir, le 25 octobre, des dizaines de personnes se sont rassemblées à la Gare centrale de Bruxelles pour un flash mob contre le blocus. Beaucoup de spectateurs et une très bonne ambiance. 

Source du video: https://stopdeblokkade.be/

Les nouvelles sanctions des États-Unis contre Cuba, qui empêchent ses compagnies aériennes d'État de louer des avions, ont contraint la compagnie Cubana de Aviacion à suspendre mercredi ses liaisons avec le Mexique, le Venezuela et une partie des Caraïbes.

Extraits du discours prononcé par le Président de la République de Cuba, Miguel M. Diaz-Canel Bermudez, à l'occasion de sa prise de fonction, lors de la 4e Session extraordinaire de la 9e législature de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire.

Le blocus économique et financier qu'imposent les Etats-Unis à Cuba reste l'obstacle principal au développement du pays et aux réformes économiques que le gouvernement veut mettre en place, a dit Bruno Rodriguez, le 28 septembre 2019, devant l'Assemblée générale des Nations Unies. "Depuis 6 décennies, les sanctions n'ont servi à rien, et cela restera ainsi..."

Pages