Cuba montre au monde, en ces temps de coronavirus, ce que signifie la véritable solidarité. L'île envoie aujourd'hui 22 brigades médicales pour lutter contre la pandémie de covid-19 dans le monde entier. Même la région la plus riche d'Italie peut compter sur leur engagement concret. Cubanismo.be lance une nouvelle campagne en ligne . Cuba sauve des vies et mérite donc le prix Nobel #Cubasalva

Signez notre pétition ! Regardez cette vidéo (2 min)

Cubanismo.be sait déjà depuis longtemps que Cuba est une superpuissance médicale, grâce à sa révolution qui donne la priorité aux gens au lieu du profit, et en investissant dans ses femmes et hommes. Dans ces temps où le coronavirus envahit le monde entier, Cuba montre une de ses forces principales : la solidarité internationale. Lire plus en bas

Viva Cuba ! Et prenez soin de vous et des autres !

Pour Cubanismo.be, la campagne de Pâques pour Cuba est une tradition toujours très réussie. Chaque année, de nombreuses personnes solidaires sont heureuses d'y participer lors de différentes activités, réunions ou fêtes. Aujourd'hui, toutefois, le coronavirus a également un impact sur notre campagne. La situation actuelle exige que tous les efforts soient déployés pour lutter contre le virus. Il n'est donc pas question de faire comme si de rien n'était pour le moment.

« La culture est la première chose qu’il faut sauver », a déclaré Fidel Castro lorsque Cuba subissait une grave crise économique au début des années 1990. Si l’île socialiste est réputée pour ses soins de santé et son système d’éducation, un aspect moins connu est sa politique culturelle. Rencontre avec Abel Prieto, ancien ministre de la Culture à Cuba.

De nombreux États comptent sur le soutien de Cuba pour lutter contre la pandémie de corona. Les systèmes de santé au Brésil et en Bolivie au bord de l'effondrement.

Cuba étant une île, les portes d’entrée sont nécessairement plus facile à contrôler. On y vient surtout par avion et un peu par bateau. Aucun réseau terrestre, aucun pont donc, qui relient Cuba au continent.

Julie Steendam - membre Cubanismo.be séjournant à Cuba depuis six mois - s'est entretenue il ya deux semaines avec Teresa Fernandez, coordinatrice nationale du réseau des femmes lesbiennes cubaines et rédactrice pendant cinq ans du magazine de Cenesex, le centre national d'éducation sexuelleÀ l'invitation de Cubanismo.be, le 23 mars, Teresa prendra la parole dans le 'Rainbow House' a Bruxelles 19h Entrée gratuit, rencontrez la.

Le programme d'alphabétisation « Yo, sí puedo » (Je peux le faire) développé à Cuba, est utilisé dans plus de trente pays dans le cadre de l'enseignement pour adultes. Il a permis à plus de dix millions de personnes, du Venezuela au Nigeria, d'apprendre à lire et à écrire.

Plusieurs experts l’avaient déjà souligné. Et maintenant, elle est confirmée par le prestigieux Institut de technologie du Massachusetts (MIT) aux États-Unis.

Depuis 15 ans, les droits des personnes LGBT+ à Cuba ont considérablement évolués. Cette évolution est le fruit d'un travail de longue haleine qui a réuni les militants et les politiques. Bien sûr, la lutte - en particulier pour l'acceptation sociale - est loin d'être terminée.

« On ne peut pas nier que Cuba a progressé dans le domaine des soins de santé », a déclaré Bernie Sanders dimanche dernier, lors d'un entretien accordé au programme 60 Minutes sur la chaîne de télévision américaine CBS.

Pages