Cubanismo.be, le mouvement belge de solidarité avec Cuba, a une place permanente sur ManiFiesta depuis des années : le Festival de la Solidarité. Cette année, nous célébrons notre 25e édition les 21 et 22 septembre à Bredene-Aan-Zee. Et nous le faisons avec style (à la cubaine) !

Compter à nouveau cette année sur 2 jours complets:

Le week-end des 21 et 22 septembre, on sera à nouveau au rendez-vous.

Le 24 février, les Cubains voteront sur le projet de la future loi fondamentale, après des mois de consultation où les préoccupations sociales et sociétales ont abondé. Dans un climat de tension régionale, Washington profère des menaces.

L’activation du titre III de la loi Helms-Burton aurait de graves conséquences pour La Havane et les entreprises qui échangent avec la Grande Île.

Le premier rapporteur de l’ONU à se rendre au Venezuela depuis 21 ans a déclaré à The Independent que les sanctions américaines contre ce pays sont illégales et pourraient constituer des « crimes contre l’humanité » au regard du droit international.

Aujourd'hui (17 février 2019), les Cubains résidant à l'étranger peuvent voter sur la nouvelle constitution ; dimanche prochain, ce sera au tour des Cubains sur l'île elle-même.

Ce vaste exercice démocratique devrait déboucher sur une approbation massive et donner au pays la base juridique de son futur développement politique et économique, fidèle aux idéaux révolutionnaires auxquels des générations de Cubains se sont engagées cœur et âme.

Il y a deux semaines, en seulement 16 minutes, une tornade ravageait plusieurs quartiers de la banlieue de la capitale sur une zone de 11 km de long et 500 m de large.... Mais !, ce qui se passe en ce moment à La Havane est incroyable.Cela ne peut se produire qu'à Cuba....

Le groupe des entreprises biotechnologiques et pharmaceutiques de notre pays BIOCUBAFARMA et le Centre Roswell Park Comprehensive Cancer de New York ont annoncé la mise en place de la première entreprise mixte entre Cuba et les États-Unis, un événement historique dans les relations bilatérales.

Droits de l'homme et démocratie ?

Les superpuissances ont l'habitude de toujours justifier une ingérence étrangère ou une intervention militaire par des motifs humanitaires.

Quelques jours après avoir exigé, avec les gouvernements allemand, britannique et espagnol, que le Président vénézuélien convoque de nouvelles élections et l'avoir condamné fermement pour violation des droits de l'homme, le Président français Macron démontre une fois de plus sa profonde préoccupation pour la démocratie et les droits de l'homme en rendant visite au Président Sissi d'Egypte.

De nombreux hommes et femmes politiques, experts et groupes d'intérêt restent remarquablement silencieux sur la décision du président Donald Trump de reconnaître officiellement le leader de l'opposition vénézuélienne comme "président intérimaire".

Pages