Médecins cubains actifs en Bolivie de retour à Cuba

Des sources gouvernementales ont confirmé à Granma que la première partie des plus de 700 professionnels de la santé cubains qui ont dispensé des soins médicaux dans l’État plurinational de Bolivie sont en route vers leur pays à bord d’un avion Cubana parti de la ville de Santa Cruz.

Le 13 novembre, quatre membres de la Brigade médicale d’El Alto ont été arrêtés par la police bolivienne alors qu’ils se dirigeaient vers leur logement avec de l’argent qu’ils avaient retiré auprès d’une banque afin de payer services de base et loyers pour les 107 membres de la Brigade médicale présents dans la région.

L’hypothèse calomnieuse sur la base de laquelle ils ont été arrêtés est que cet argent servait à financer des manifestations. Des représentants de la police et du Ministère public se sont rendus aux sièges de la Brigade médicale d’El Alto et de La Paz où ils ont pu vérifier, documents à l’appui, que le montant retrouvé sur les personnes arrêtées correspondait à celui des retraits mensuels.

En outre, Yoandra Muro Valle, chef de la Brigade médicale cubaine en Bolivie, a été arrêtée à son domicile dans l’après-midi du 15 novembre.

Lors d’une conférence de presse, Cuba a appelé les autorités boliviennes à protéger la vie des professionnels cubains se trouvant dans le pays et dénoncé les dernières arrestations, y compris celle de Jacinto Alfonso Pérez, responsable logistique de la brigade cubaine. Vendredi, le Président cubain Miguel Diaz-Canel a twitté : « Faites cessez les irresponsables manifestations de haine anti-Cubaine, les mensonges, la diffamation et les incitations à la violence contre les professionels cubains ».

Le même soir, le Ministre cubain de la santé publique José Angel Portal Miranda a fait savoir sur son compte Twitter que, après avoir subi une détention injustifiée et un interrogatoire de police, le docteur Muro Valle avait regagné le bureau de coordination avec les autres camarades détenus.

Sur Twitter également, le Ministre a confirmé que Cuba resterait un pays frère pour le monde entier et continuerait de sauver des vies grâce à ses brigades sanitaires.

En 13 années d’activité dans différentes régions de la Bolivie, la Brigade médicale cubaine a sauvé la vie de 110 000 personnes et permis à 700 000 citoyens boliviens et étrangers de retrouver la vue, entièrement ou en partie.

La coopération entre Cuba et la Bolivie résulte d’un accord signé en 2005 par l’ancien Président bolivien Evo Morales et le dirigeant historique de la révolution cubaine Fidel Castro, qui prévoyait l’envoi de contingents ainsi que l’octroi d’environ 5 000 bourses destinées à aider les jeunes boliviens à étudier la médecine à Cuba.

L’impulsion donnée au programme d’ophtalmologie « Opération miracle » est également le fruit de cette collaboration dans le domaine sanitaire.

Source : Granma (traduction : Resumen Latino Americano, bureau nord-américain)